Sur mon coeur, manufacture de bonheur.

Notre but est de promouvoir et développer le bien-être familial.

vendredi 26 novembre 2010

Le "Peau à peau" ou la méthode Kangourou

 

pict0095_431cIl y a 30 ans, à Bogota en Colombie, le pédiatre E. Sanabria se retrouve confronté à des moyens techniques insuffisants, entrainant une mortalité élevée des nourrissons. Pour réduire le problème de place au niveau des incubateurs, il s'inspire des kangourous. Il propose alors à certaines mères de porter en permanence et en peau à peau leur tout petit prématuré. L'enfant doit être également allaité à la demande.
Quelques années plus tard, la méthode kangourou se codifie en appliquant les principes du dr E. Sanabria. Aujourd'hui, le programme Kangourou s'adresse aux enfants de moins de 2 kg en état stable et sans pathologie grave. Il est important que les enfants aient une bonne succion pour participer au programme. De même, la famille aussi doit être jugée apte car les conditions de la méthode sont assez strictes : enfant droit contre soi, 24/24h, visite quotidienne au départ, jusqu'à une bonne prise de poids. Il est important que la mère puisse avoir une ou plusieurs personnes pouvant lui servir de relais.

L'enfant est très peu vêtu de façon à rester au maximum en contact peau à peau. Il est placé bien droit contre le buste de sa mère, la joue contre sa poitrine et les jambes en grenouille. La toilette est faite sans le déshabiller totalement pour éviter qu'il se refroidisse. Quand l'enfant est prêt, il manifeste lui même son impatience de quitter sa poche douillette.

De nombreuses études permettent d'évaluer la méthode Kangourou. Dans les pays qui n'ont que peu de moyens médicaux, il est apparu qu'elle améliorait les taux de survie des prématurés de manière générale. Beaucoup de paramètres sont améliorés : la fréquence cardiaque, respiratoire, la température, la saturation en oxygène. Néanmoins, d'autres études viennent tempérer ses résultats. Une étude d'un an sur 2 groupes d'enfants colombiens de moins de 2 kg a montré en 1991 que même si les fréquences des apnées, des pneumonies et septicémies étaient inférieures dans le groupe kangourou par rapport au groupe témoin (5% contre 18%), la survie des deux groupes était comparables. De plus, le groupe kangourou a montré des retard de développement psychomoteur, qui semblent être plus liés à la situation socio-économique du groupe kangourou.

En Europe et en Amérique du Nord, la méthode est surtout vue comme un moyen de faciliter la relation parent-enfant prématuré.
La première unité Kangourou Francaise a été crée à Clamart en 1987. Le principe était simple, permettre aux bébés nés prématurément de rester près de leurs mères et vice versa. Le but n'est pas de réappliquer telle quelle la méthode kangourou dans un pays ayant un bon niveau de médicalisation.  Dans cette maternité Antoine Béclère, l'unité kangourou propose des chambres individuelles. Le portage peau à peau 24h n'est pas l'objectif premier. C'est le lien parent-enfant qui est au centre de ses unités ou l'on permet aux mères de s'épanouir au côté de leurs tout petits.

Le peau à peau est un réel moment de plaisir pour la mère mais également pour l'enfant. Il peut également aider à la montée de lait pour la mère, limite les régurgitations et rassure le bébé tout en donnant confiance à la mère. Il peut être pratiqué par tout le monde, avec un prématuré en autonomie respiratoire ou un bébé à terme, il est important que l'enfant soit bien positionné. Quelques services de néo-natalogie proposent aux parents des bandeaux de naissances. Il est également possible d'en acheter chez Minilou.fr, qui propose un bandeau adapté pour maintenir son enfant contre soi, qu'il soit de petit poids ou de poids 'normal'. Ce bandeau a été adapté suite à certaines demandes des professionnels et des parents.

 

Posté par SarahLine à 20:33 - Portage - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire